Agronomie •  2022-02-14

Les ravageurs de début de saison mangent nos profits ?

Something went wrong. Please try again later...
les soyas

Les insectes de début de saison peuvent se nourrir des graines et des plantules de soya. Ils peuvent causer des dommages aux plants, un rabougrissement, un retard de levée ou une perte de peuplement. La chrysomèle du haricot et le puceron du soya se nourrissent tous deux de jeunes plants de soya.

Les pucerons du soya sont petits et jaunes. Ils ont la taille d’une tête d’épingle ou sont plus petits. Ils portent des cornicules noires distinctes. Ce sont les seuls pucerons à se nourrir de soya en Amérique du Nord. Les champs de soya semés tardivement sont souvent les plus exposés aux attaques hâtives du puceron du soya. Les traitements de semences comme l’insecticide Lumiderm™ se sont avérés efficaces pour retarder l’augmentation des pucerons, en particulier dans les situations de semis tardifs.1

Les chrysomèles du haricot adultes mesurent 1/5 de pouce de long et sont généralement de couleur jaune foncé, mais peuvent être oranges ou rouges. Leurs ailes portent souvent quatre marques « rectangulaires », mais peuvent en avoir deux ou aucune. Elles ont un triangle noir derrière leur pronotum (région du cou). Les larves sont blanches avec une tête brun foncé ou noire. Elles se trouvent dans le sol près des racines. Elles se nourrissent dans un nodule. 

Les hivers doux permettent une survie hivernale des chrysomèles du haricot supérieure à la moyenne. Cela peut réduire les populations de plants dans les champs de soya semés tôt. En début de saison, les adultes de la chrysomèle du haricot se nourrissent des cotylédons, des feuilles et de la surface externe des gousses. Les larves restent dans le sol et se nourrissent des nodules et des racines2. Les adultes de la chrysomèle du haricot peuvent également transmettre le virus de la marbrure des gousses du haricot. Ce virus réduit le rendement et la qualité. C’est l’une des causes de la tige verte du soya. Bien qu’il soit possible qu’ils s’alimentent pendant les stades de croissance végétative, les dommages économiques les plus sérieux se produisent en été lorsque les chrysomèles se nourrissent des gousses.3

Dans le soya, semences Brevant® offre aux producteurs la technologie la plus récente, sur une plage de maturités pour toutes les régions. Cette technologie porte d’excellents ensembles de résistance à la maladie et résulte de tests locaux. Combinée au traitement insecticide des semences Lumiderm de Corteva Agriscience™, vous pouvez être sûr que votre soya est protégé des insectes de début de saison comme la chrysomèle du haricot et le puceron du soya. Notre marque de confiance LumiGEN™ signifie que vous bénéficiez de traitements de semences conçus, vérifiés et éprouvés sur le terrain.  

Voici certaines de nos principales variétés que vous voudrez inclure dans vos plans de culture pour 2022 :

B091FE, 2725 UT

  • Variété Enlist E3
  • Très bonne levée
  • Résistance multiraces à la pourriture phytophthoréenne (Rps1c)
  • Tenue à la récolte au-dessus de la moyenne
     

B191FE, 3000 UT

  • Variété Enlist E3
  • Forte tenue à la récolte
  • Hauteur modérée du plant et couvert végétal de largeur modérée
  • Résistance multiraces à la pourriture phytophthoréenne (Rps1c, 3A)
     

En choisissant les variétés de soya de semences Brevant avec le traitement des semences insecticide Lumiderm, vous êtes sûr que votre culture démarrera du bon pied, protégée des parasites nuisibles de début de saison. Le traitement des semences insecticide Lumiderm offre une protection à large spectre contre les parasites de début de saison, notamment la chrysomèle du haricot et le puceron du soya. Le traitement donne lieu à un peuplement uniforme et en santé. Son mode d’action unique et son profil environnemental favorable font de Lumiderm un choix simple pour le traitement des semences.

 

1https://www.pioneer.com/us/agronomy/soybean-aphid-mgmt.html

2https://www.pioneer.com/us/agronomy/bean-leaf-beetle-soybeans.html

3http://www.omafra.gov.on.ca/english/crops/field/reports/2019summary-soybean.htm